Accès à Conradpro.fr | Newsletter
Commande directe | Aide & services | Nous contacter
Partenaire de toutes vos idées --- 750 000 références --- Livraison 24 h --- Satisfait ou remboursé --- Tél : 0 892 895 555*
pour toute commande
de plus de 59€ d'achats
Livraison Point Relais® GRATUITE (livraison sous 4 jours) Livraison Colissimo 5,99€ (au lieu de 7,99€)
Mentions légales
(1) Soldes jusqu'à 85% sur une sélection de produits, dans la limite des stocks disponibles. Offre non cumulable, valable uniquement sur www.conrad.fr du 10 janvier au 20 février 2018
(2) Tarifs hors supplément colis volumineux (articles mentionnés par un camion bleu ou jaune , ou encore par la mention « Des frais supplémentaires de livraison peuvent être demandés pour ce produit » - voir section "Colis lourds ou volumineux"). Livraison en Point Relais® : commande de moins de 59€ d'achats = 4,99€. Plus de détails sur la livraison en Point Relais®. Plus de détails sur la livraison Colissimo.
Mon
panier ( 0 )

Alerte par SMS

Alerte par SMS - Accident sur l'autoroute


Dans de nombreuses régions, les sapeurs-pompiers volontaires veillent à la sécurité et à la lutte contre les incendies. Lorsque cela est nécessaire, les sauveteurs bénévoles doivent être informés rapidement. C'est pourquoi les sapeurs-pompiers volontaires d'Eschenbach ont développé un système d'alerte SMS d'un nouveau genre.


Rapport de pratique

Incendie de tracteur Il s'agit bien souvent de problèmes quotidiens qui requièrent des solutions techniques inhabituelles. Thomas Schreml, chef de peloton des sapeurs-pompiers volontaires d'Eschenbach dans le District du Haut-Palatinat, peut confirmer cette hypothèse. Il a réfléchi à un moyen d'alerter rapidement ses collègues. En effet, contrairement aux sapeurs-pompiers professionnels, les sauveteurs bénévoles sont alertés durant leurs 24 heures de garde au travail, à leur domicile ou en déplacement. Ils sont la plupart du temps avertis par radiomessagerie, mais tous les sapeurs-pompiers ne possèdent pas cet appareil coûteux. D'autant plus que la technologie analogique disparaît peu à peu, comme l'indique Thomas Schreml : "Il a été décidé de remplacer prochainement ce que l'on appelle les systèmes radio BOS par des appareils numériques. BOS signifie "Behörden und Organisationen mit Sicherheitsaufgaben" (autorités et organisations chargées de la sécurité). Jusqu'à ce que cette transition soit terminée, un investissement dans la vieille technologie analogique n'a bien évidemment plus aucun sens. D'autant plus qu'une seule radiomessagerie coûte entre 400 et 500 euros. Pour combler cette période, mais pas uniquement dans ce but, nous avons développé l'alerte par SMS."

Intervention par radio mobile

Comme complément peu coûteux de la radio, le technicien expérimenté a utilisé le réseau de téléphonie mobile GSM et combiné habilement les technologies existantes : "La base du système est une radiomessagerie analogique". Celle-ci envoie une impulsion au module GSM Conrad GX 106 en cas d'alerte. Dans le module d'alarme et de commande à distance se trouve une carte SIM standard. Celle-ci envoie un SMS d'alerte initial à l'opérateur de téléphonie mobile. De là, un lot de SMS est généré à partir de ce même SMS. Et tout cela en quelques secondes. Ainsi, jusqu'à 100 destinataires peuvent être contactés en une fois. Cependant, pour des raisons juridiques, nous ne pouvons actuellement utiliser ce système qu'en complément du système d'alerte existant. Bien évidemment, on ne peut pas non plus commencer à débrancher les sirènes existantes," déclare Schreml.

Durée de développement extrêmement courte

Quatre semaines seulement se sont écoulées entre l'idée initiale et le prototype opérationnel. Le développement du système d'alerte SMS a commencé au mois de mai cette année et déjà en avril le dispositif était installé de façon permanente. "Entre-temps, nous avons alerté les forces de police par SMS lors de 70 missions environ. Ce fut de très bonnes expériences. Étant donné que la première impulsion est déclenchée via une radiomessagerie, l'envoi de SMS ne peut évidemment pas être plus rapide que la radio BOS. Toutefois, le laps de temps n'est que de 20 à 30 secondes d'après notre expérience. Pour nous, l'essentiel est qu'un maximum de membres actifs des sapeurs-pompiers reçoivent l'alerte“, déclare le chef de peloton. Ainsi, l'alerte par SMS offre de nombreux avantages au quotidien : en effet, la plupart des cellules radio des opérateurs de téléphonie mobile fonctionnent même là où les zones d'ombre radio créent des interférences au niveau de la radio BOS analogique. En outre, la portée des appareils radio BOS est restreinte aux frontières des districts. Le réseau de téléphonie mobile GSM s'avère ici plus efficace. "Surtout pendant la journée, il est essentiel de pouvoir contacter le plus de pompiers possible, ne serait-ce que pour assurer la sécurité d'alerte quotidienne. Cela signifie que des forces suffisantes doivent pouvoir intervenir même pendant la journée. Certains de nos membres ont un travail principal et ne doivent pas quitter leur lieu de travail. C'est pourquoi toute personne pouvant intervenir doit si possible être contactée“, déclare Thomas Schreml pour expliquer le problème d'effectif.

L'aide d'Hirschau

La collaboration avec Conrad Electronic ne s'est pas limitée à l'achat de composants techniques. Au cours du développement du prototype, les chargés de clientèle et les développeurs de produits de l'entreprise d'Hirschau nous ont apporté leur aide en nous fournissant des informations détaillées et des conseils pour la connexion des composants. Le système d'alerte SMS est désormais protégé par un onduleur contre les coupures de courant. Les packs d'accus garantissent le fonctionnement du système, même en cas de coupures de courant d'environ 40 heures. Le développeur Thomas Schreml planifie déjà l'ajout de nouvelles fonctions : "Il est envisageable de développer un système d'alarme pour l'abri de jardin et la surveillance du système de chauffage. Un avantage particulier de cette solution est l'extensibilité simple et également la possibilité de fonctionnement autonome à chaque caserne, détaché des postes de commande et des ordinateurs pilotes."

Un modèle de réussite pour la région

Pendant ce temps, l'idée ingénieuse des pompiers d'Eschenbach s'est propagée. En effet, les systèmes d'alerte et radio complexes sont difficiles à endiguer financièrement, en particulier pour les casernes de sapeurs-pompiers bénévoles relativement petites. Thomas Schreml est désormais considéré comme un expert technique. "Via quelques rapports de presse, nous sommes entrés en contact avec d'autres brigades de sapeurs-pompiers qui rencontrent le même problème. Le système d'alerte SMS est particulièrement intéressant pour les sapeurs-pompiers alertés uniquement par la sirène et n'utilisant pas de radiomessagerie, car presque tous possèdent un téléphone portable. J'ai déjà installé moi-même plusieurs systèmes dans d'autres casernes. Notre système d'alerte SMS est également peu coûteux."Mais le système d'alerte SMS intelligent n'a pas à craindre la concurrence se développant petit à petit sous la forme de la dernière technologie radio numérique. Le passage de la radiomessagerie à la technologie numérique suffit pour continuer à utiliser les systèmes existants. Le module GSM utilisé est conservé.



Connaissances

Incendie de maison Radio BOS analogique

La radio BOS est un service de radiocommunication FM non public régional. L'abréviation BOS correspond à "Behörden und Organisationen mit Sicherheitsaufgaben" (autorités et organisations chargées de la sécurité). L'utilisation du réseau radio est réservée à la police, aux douanes, aux sapeurs-pompiers, ainsi qu'aux services de secours et de plans d'urgence. Les "attributions de fréquences" sont affectées à tous les utilisateurs pour une utilisation interne. Dans le cadre de la collaboration mutuelle, les fréquences des autres services peuvent éventuellement être utilisées. Un brouilleur de parole est également utilisé pour la radio de la police. Le système analogique doit être remplacé par la technologie numérique dans plusieurs Land.

La radio analogique est divisée en trois zones :

  • Bande 4 mètres pour les niveaux de la direction
  • Bande 2 mètres pour la communication radio sur les lieux d'intervention
  • Bande 8 mètres et 70 cm pour les liaisons radio


Commander et contrôler

Module d'alerte / de commande à distance GSM Conrad GX106 Grâce au système d'alerte / de mesure / de commande à distance GSM GX 106, les systèmes électriques peuvent être contrôlés par téléphonie mobile. Le produit propose plusieurs interfaces : une entrée analogique, deux coupleurs opto-électroniques ainsi que deux capteurs de température. S'ajoute à cela un total de neuf sorties SMS. Deux des sorties sont déjà fournies avec des relais au départ d'usine. Quatre sorties SMS sont destinées aux capteurs de température. Les sorties libres peuvent être équipées de relais supplémentaires. La programmation s'effectue par interface USB. Grâce aux interfaces assignables flexibles, le module GSM peut aussi bien être utilisé pour des tâches de contrôle que pour l'émission d'un signal. Le module GSM peut être utilisé avec n'importe quelle carte SIM. Les possibilités d'utilisation du produit sont nombreuses : les relais intégrés peuvent par exemple être utilisés pour contrôler un ouvre-porte ou activer et désactiver des systèmes d'alarme. Grâce au coupleur opto-électronique, les messages d'alerte et de défaillance peuvent être délivrés par SMS. Le boîtier stable propose une classe de protection IP 54. Le niveau de sécurité peut même monter à IP 66 avec un vissage approprié. Sont notamment inclus dans la livraison une antenne GSM autocollante, un logiciel de paramétrage sur CD, un câble USB ainsi qu'un mode d'emploi détaillé.