Accès à Conradpro.fr | Newsletter
Commande directe | Aide & services
Partenaire de toutes vos idées --- 750 000 références --- Livraison 24 h --- Satisfait ou remboursé
Mon
panier ( 0 )
 

Un automate programmable sans « camisole de force »

En version mini, maxi ou méga : Controllino promet un contrôle absolu !

Imaginé à Innsbruck, produit en Bavière et demandé dans le monde entier : Marco Riedesser a développé un automate programmable basé sur Arduino faisant actuellement le bonheur des passionnés de technique et des clients B2B : le controlinno.

20.000 produits vendus d'ici fin 2016. C'est ce que souhaite Marco Riedesser qui pourrait bien devenir une vraie star dans le monde du hardware autrichien. Au début de l'histoire, la machine à expresso de son beau-frère qu'il devait réparer : « un appareil de qualité en acier inoxydable dont on a pas envie de se séparer.» Son premier diagnostique : le système électronique irréparable, plus rien à faire. Cependant, Marco ne voulait pas déclarer forfait, lui qui a étudié en Suisse et qui a déjà travaillé dans différentes entreprises spécialisées dans le monde de l'électronique. Son honneur de développeur aurait été bafoué. « Créer un nouveau circuit imprimé pour remettre la machine à café en état aurait coûté trop cher ». A la place, Riedesser a intégré un microcontrôleur Arduino dans la machine à café. C'était fin 2013 lors du boom de l'internet des objets et de l'arrivée triomphante d'Arduino dans le domaine de la domotique.

A gauche, un des premiers prototypes, à droite le controllino MEGA en phase de test

Une machine à expresso défectueuse à la base d'une Start-up

Grâce au dispositif Arduino, Riedesser a réussi à redonner une nouvelle vie rapidement et économiquement à cette machine à café. La pompe et le chauffage ont fonctionné à nouveau dès la remise en marche de l'appareil pour le plus grand plaisir de son beau-frère. Pour Riedesser, ces réparations ont suscité de nombreuses interrogations : un processeur, une platine, des entrées et des sorties, une interface programmable - tout cela en Open Source et peu de connaissances nécessaires au préalable. « J'étais totalement fasciné par les avantages Arduino et je me suis alors demandé si une solution Arduino industrielle était disponible, avec un boîtier des plus résistants et résistante à des tensions plus élevées ».Riedresser n'en trouva aucune satisfaisante et sa réaction fut spontanée : « bon, c'est à moi de la développer ».

Un petit système de commande industriel sur la base Arduino : le Controllino

Le prototype imaginé pour la réparation de la machine à expresso n'a plus quitté Marco Riedesser. Depuis l'origine de cette idée, une véritable gamme de produits a été commercialisée. En effet, Controllino existe en trois modèles différents : mini, maxi et méga. Mais qu'est-ce qui différencie le Controllino de l'Arduino ? Notre quarantenaire est assis sur le canapé de son bureau et nous explique : « Le modèle Arduino est super pour les applications fonctionnant avec une tension basse. Notre modèle Controllino est spécialement conçu pour les appareils nécessitant une tension plus élevée et donc plus de protection. Sa conception est beaucoup plus robuste. En somme, nous avons ajouté des remparts solides, quelques ponts et quelques étages au noyau Arduino afin que l'automatisation puisse déclencher un véritable feu d'artifice ».

Le boîtier de protection de Controllino a été conçu de manière ce que vous puissiez même déclencher un feu d'artifice automatisé.

Tous les modèles Controllino sont adaptés à une tension élevée.

Au cours de la phase de création, les Smart-Home-Tekkies ont été la première cible client à laquelle Marco a pensé. En effet, les tekkies sont friands, par exemple, de système d'ouverture de garage ou de volet. « Je souhaitais aider les bricoleurs qui n'ont pas peur de voir les étoiles lors de leurs expériences. Contrairement à Arduino, Controllino permet l'utilisation d'une tension de 230 volts qu'il s'agisse d'une machine à café, d'une lampe ou d'un réfrigérateur. L'avantage de ce hardware est certainement ces nombreuses possibilités d'utilisation. « Controllino est parfaitement compatible, propose différentes possibilités de connexion et peut être programmé librement. »Idéal pour les utilisateurs avec des connaissances techniques basiques, intéressé par les solutions de domotique.

Campagne Crowfounding

Au printemps 2014, Marco a démarré une campagne de Crowfunding. Dès lors, il s'est aperçu du potentiel de son : « je me disais : incroyable, toutes ces entreprises intéressées ».Le projet de l'ingénieur en électronique a été aidé par 200 investisseurs dont le capital total représentait 60.000 euros. De plus, le clip proposé pour la campagne de Crowfounding a été visionné plus de 50.000 fois, «un véritable succès pour un produit aussi spécifique que le Controllino. Et ce n'est pas fini, il y a encore beaucoup de clients qui découvrent la vidéo ».

En plus des acheteurs privés, les milieux de l'enseignement et de la formation, le secteur de l'automobile et de la technologie sont également intéressés. « Les grandes entreprises utilisent Controllino pour les phases de test ».Pour les petites et moyennes entreprises, Riedesser propose son système de commande en tant que produit OEM (Original Equipment Manufacturer). Cela signifie qu'une entreprise peut intégrer Controllino à ses produits et y ajouter son logo.

Développé à Innsbruck et produit en Bavière

Controllino est commercialisé depuis trois mois et demi. Marco Riedrisser a déjà reçu des demandes de clients et de distributeurs de plus de 30 pays. Pour le moment, il ne souhaite pas déménager sa Startup pour s'installer dans une grande métropole telle que Berlin ou San Fransisco. Il privilégie le bon air du Tyrol. Les produits sont testés sur place et le boîtier de Controllino est gravé à l'aide d'un laser de type A. La production est effectuée par Lacon Electronic GmbH, une entreprise B2B installée à Münich qui collabore avec des start-ups Hightech. Le modèle Controllino est une vraie gamme autrichienne produite en Allemagne.

le boîtier controllino est gravé au laser et prêt à l'expédition

Lorsque Marco Riedesser regarde par la fenêtre de son bureau, son regard se dirige sur la menuiserie et la quincaillerie installée dans sa rue et lui offrant une vue panoramique sur les Alpes. « Je ne m'en rends même plus compte »dit-il. Notre ingénieur est toujours sous-tension et n'a qu'une obsession actuellement, des plans pour le futur. Il souhaite pouvoir vendre entre 50.000 et 70.000 exemplaires de Controllino d'ici trois ans. D'autre part, il commence à réfléchir à d'autres produits. « Pour continuer, j'ai besoin d'agrandir mon équipé et de trouver de nouveaux investisseurs prêts à s'embarquer vers une nouvelle aventure ».

Une voiture modèle réduit avec toute la puissance Controllino

Un autre défi attend Marco Riedesser. On lui a demandé à plusieurs reprises de bien vouloir intervenir en tant que réparateur. Dans un coin de son bureau, une petite voiture qui appartient au fils de sa sœur âgé de 4 ans. Son diagnostique : le moteur mort. Il se rappelle qu'enfant, il avait déjà démonté totalement la radio de son père pour la réparer. Une fois remontée, la radio fonctionnait mieux qu'avant. Si un jour, nous voyons un enfant avec une voiture électrique en plastique à Innsbruck ayant la possibilité de déclencher un feu d'artifice de LEDs, alors Marco Riedesser se sera attaqué au monde du jouet.

Marco Riedesser dans son bureau de Innsbruck

Découvrez toutes les histoires de TekkiesAccueil