Accès à Conradpro.fr | Newsletter
Commande directe | Aide & services | Nous contacter
Partenaire de toutes vos idées --- 750 000 références --- Livraison 24 h --- Satisfait ou remboursé --- Tél : 0 892 895 555*
pour toute commande
de plus de 59€ d'achats
Livraison Point Relais® GRATUITE (livraison sous 4 jours) Livraison Colissimo 5,99€ (au lieu de 7,99€)
Mentions légales
(1) Soldes jusqu'à 85% sur une sélection de produits, dans la limite des stocks disponibles. Offre non cumulable, valable uniquement sur www.conrad.fr du 10 janvier au 20 février 2018
(2) Tarifs hors supplément colis volumineux (articles mentionnés par un camion bleu ou jaune , ou encore par la mention « Des frais supplémentaires de livraison peuvent être demandés pour ce produit » - voir section "Colis lourds ou volumineux"). Livraison en Point Relais® : commande de moins de 59€ d'achats = 4,99€. Plus de détails sur la livraison en Point Relais®. Plus de détails sur la livraison Colissimo.
Mon
panier ( 0 )
 

Cette femme est le personnage clé d'une start-up innovante !

L'idée de Claudia Nagel rend toute clé physique superflue.

Seulement un entrepreneur sur 10 est une femme : Claudia Nagel espère que cela changera bientôt. Sa Start-up KIWI développe des transpondeurs ou applications pour smartphones, permettant d'ouvrir les portes sans contact.

Berlin, Novembre 2007 : une femme se tient devant la porte d'un immeuble. Il pleut des cordes. Elle tient un bébé dans un bras et un sac de courses dans l'autre main. Elle pose le sac et cherche dans ses poches avec sa main libre : veste, pantalon, sac à main. Elle s'énerve. Les gouttes tombent abondamment. Le bébé pleure. Que cherche-t-elle désespérément ? La clé de la porte d'entrée.

Une situation pas vraiment agréable. Mais pourtant, ça n'arriverait pas à Claudia Nagel aujourd'hui. Elle est la co-fondatrice d'une entreprise qui a développé un système d'accès sans clé pour les portes d'entrée des immeubles. L'idée lui est venue durant la journée de novembre que nous venons de décrire : « Pourquoi ne pas développer une solution technique qui rendrait toute clé physique superflue ? » Un genre d'ouvre-porte virtuel que tout le monde peut utiliser : gestionnaire de biens immobiliers, résidents, facteurs, services de collecte des déchets. Il doit pourtant exister un marché pour cela. L'ingénieur fait des recherches, demande à d'anciens camarades de classe. Ils s'intéressent plutôt aux maisons individuelles connectées.

Le trousseau de clés lourd - bientôt une pièce de musée ?

Le nom KIWI signifie "Key" et "Wireless"

Claudia Nagel croit en son idée, la garde en tête jusqu'à ce qu'elle retrouve son ancien collègue de travail Christian Bogatu quatre ans plus tard lors d'un dîner. Tous deux ont travaillé pendant un certain temps dans le même cabinet de consultants. Depuis, Bogatu est devenu le fondateur d'une start-up qui connaît un grand succès, mais il meurt d'envie de mettre quelque chose de nouveau sur pied. Claudia Nagel se dit qu'il pourrait faire l'affaire, car Bogatu est lui aussi un ingénieur. Elle explique sa vision de l'ouverture de porte. Son ex-collègue séduit lui envoie un SMS durant la nuit avec des idées de ce qui pourrait être réalisé techniquement.

La nuit suivante, Bogatu invite immédiatement le juriste et entrepreneur Peter Dietrich à rejoindre le projet : l'équipe de la start-up est prête. Début 2012, Claudia Nagel et ses collègues fondent la SARL KIWI.KI.

Quelque part entre Smart Home et Smart City

« Il était clair que nous devions développer nous-mêmes le matériel pour atteindre nos objectifs », explique Claudia Nagel. « Mais pour cela, il faut bien évidemment beaucoup de patience ». Durant 2 ans, Claudia et son équipe ont testé, optimisé et perfectionné leur projet. Début 2014, le matériel, le site Web et une application basée sur le Web sont prêts pour le marché. Aujourd'hui, la société est située dans un ancien bâtiment industriel AEG dans le quartier berlinois de Wedding. La colère de Claudia Nagel lorsqu'elle cherchait péniblement sa clé s'est transformée en l'une des principales start-ups de la capitale allemande. KIWI a collecté plus de six millions d'euros auprès des investisseurs, emploie plus de 50 salariés, et des places sont encore disponibles. L'équipe est internationale et est composée de 19 nationalités.

La clé continuera d'exister, mais elle sera mise au régime par la nouvelle technologie.

Dans l'un des bureaux, Claudia Nagel montre le tableau d'origine d'un vieux système de sonnette : porte-noms et boutons de sonnettes, au-dessus le haut-parleur pour l'interphone, au-dessous une petite lampe pour l'éclairage de nuit. Typique des immeubles à Berlin. Pour le plaisir, quelqu'un a écrit le nom des trois fondateurs ainsi que celui de quelques autres employés KIWI sur les porte-noms. « Nous montons toujours notre capteur de porte KIWI derrière le panneau d'entrée, de manière à ce qu'aucun changement ne soit visible de l'extérieur », explique Nagel. Elle décrit comment le système fonctionne : « dès qu'une personne avec un transpondeur, appelé KIWI Ki, s'approche de la porte à une distance de 3 mètres au minimum, le capteur de porte KIWI reçoit automatiquement le signal et vérifie si le transpondeur a l'autorisation appropriée. Si le transpondeur a l'autorisation, le buzzer de porte est activé. Il ne reste plus qu'une chose à faire : appuyer sur la porte déverrouillée avec la main ou l'épaule ».

Fabrication et test du produit chez Kiwi.

De manière à ce que le capteur de porte KIWI ait toujours les autorisations d'accès actualisées, une petite boîte noire, la KIWI Gateway (passerelle), est installée au sous-sol ou dans la chaufferie. Elle communique sans fil avec le capteur de porte KIWI et l'informe lorsque les autorisations d'accès sont modifiées. Cette communication s'effectue en temps réel.

Un transpondeur et un smartphone au lieu d'une clé en métal

Comme alternative au transpondeur, la porte peut être ouverte avec l'application Web, et bien évidemment également avec une clé métallique classique. « Dernièrement, nous avons discuté avec un client qui s'est acheté un smartphone avec un grand écran pour utiliser notre service », explique Claudia Nagel. « L'homme de 75 ans vit dans les combles et utilise l'application KIWI pour ouvrir sa porte d'entrée depuis son salon. Ainsi, il peut rester dans le canapé lorsque son petit-fils lui rend visite après l'école ».

Un exemple qui montre à quel point les possibilités d'utilisation de KIWI sont variées.

« Nous sommes une plate-forme, pas un système fermé. A cet égard, nous souhaitons que toute personne ayant une autorisation bénéficie d'un accès flexible ». Ainsi, KIWI propose de mettre en place des accès invités temporaires ou ponctuels. Par exemple, pour laisser entrer des artisans dans votre maison en votre absence. L'application KIWI est d'une grande aide en cas d'urgence.

Claudia Nagel : « Comme le service de nettoyage des bureaux avait oublié sa clé le weekend et n'avait pas encore de transpondeur, nous avons simplement ouvert les portes à distance à l'aide d'un smartphone ».

Nos clients B2B sont des gestionnaires de biens immobiliers ainsi que des facteurs et des livreurs.

KIWI est fortement engagé dans la vente aux professionnels : la société est le partenaire exclusif de la Poste allemande dans tout le pays et travaille en collaboration avec Degewo, l'une des plus grandes agences immobilières du pays, ainsi que d'autres fournisseurs de services divers. « Les énormes trousseaux de clés, que les facteurs par exemple gardent en permanence sur eux, appartiendront bientôt au passé », pronostique Nagel. « Les entreprises paient mensuellement 4 euros par porte à KIWI, tandis que le prix du service est de 3 euros pour les particuliers ».

Composants du système produits en série

Crypté et testé contre le piratage

La sécurité et la protection des données jouent un rôle majeur chez KIWI : « Afin de jouer la carte de la sécurité, des hackers nous ont rejoint pour le développement. Ils ont testé le système de manière intensive. Toutes les transmissions de données sont cryptées, aucun profil d'utilisation n'est créé. « Personne ne peut savoir qui est passé par quelle porte à quel moment, déclare Claudia Nagel. Lorsqu'un utilisateur souhaite bloquer son transpondeur, il peut le faire en ligne via l'application KIWI ou un service d'assistance téléphonique.

Durant sa journée au bureau, Claudia Nagel passe souvent d'une équipe à une autre et s'occupe de la gestion opérationnelle. « Actuellement, nous sommes en forte croissance. Il y a toujours de nouveaux éléments de produits nécessitant à leur tour de nouveaux procédés. Après s'être installée initialement à Berlin, la société déploie maintenant ses tentacules dans d'autres grandes villes. En août 2015, KIWI ouvrait un bureau à Hambourg. D'autres filiales devraient suivre en 2016.

Le pays a besoin de plus de femmes ingénieurs

Les statistiques montrent que seulement un entrepreneur sur dix en Allemagne est une femme. Dans le secteur des start-ups de matériel, le taux est probablement encore plus bas. Claudia Nagel en a eu la preuve durant ses études d'ingénieur : « Lors des conférences, 300 hommes s'asseyaient dans l'amphithéâtre, pour pas plus de 5 femmes ». La mère de trois enfants espère que davantage de femmes opteront pour des études techniques à l'avenir. « Il faut juste avoir confiance en soi, car bien évidemment, les femmes peuvent faire autant que les hommes. En tant que co-fondatrice, Nagel a fait en sorte que le quota de femmes dans sa société soit plus élevé qu'à l'époque dans l'amphithéâtre : sur les 52 employés, 16 sont des femmes. Ainsi, le point de vue des femmes a plus de poids dans l'entreprise. Enfin, la part d'hommes et de femmes parmi les clients de KIWI est exactement la même.

Les femmes ne devraient pas craindre la technique.

La fondation de l'entreprise à succès de Claudia Nagel s'est même propagée au-delà de la scène des start-ups. En été, elle a remporté un concours organisé par Edition f en coopération avec Handelsblatt et Huffington Post : « 25 femmes que nous voulons voir PDG d'ici à 2025 ».

La technique intelligente au service du confort - la partie visible du système d'ouverture de porte Kiwi.

Découvrez toutes les histoires de TekkiesAccueil