DIY : rénovation salle de bain

DIY : rénovation salle de bain

9 juil. 2019

Chauffe-eau 

Ballon d'eau chaude

Dans un endroit domestique ou dans un milieu industriel, le chauffe-eau ou ballon d'eau chaude, a une fonction propre : produire de l’eau chaude. Fonctionnant à base de plusieurs sources d’énergie (solaire, électricité, gaz, fioul ou grâce à l’énergie thermodynamique), divers modèles sont disponibles, mural ou sur socle. 

La plupart des chauffe-eau ont une durée allant de 10 à 15 ans avant de devoir être remplacés. Lorsque les pièces sont corrodées ou entartrées, l'efficacité du chauffe-eau commence à diminuer. Si votre chauffe-eau approche de cet âge, il est conseillé d’en acheter un nouveau. Afin de vérifier si votre chauffe-eau doit être changé, voici les conseils à suivre :

 
  • Conseil n°1 : Vérifiez les problèmes d’alimentation

  • Conseil n°2 : Examinez l’eau 

  • Conseil n°3 : Ecoutez les sons que le chauffe-eau produit 

  • Conseil n°4 : Planifiez la maintenance 

S’il vous faut changer votre appareil, nous disposons d’une large gamme de chauffe-eau sur socle, mural ou sans réservoir sur notre boutique en ligne.

Changez de style

Vous souhaitez donner un coup de jeune à votre salle de bain ? Vous avez donc acheté un nouveau carrelage ? Cependant les dimensions des carreaux vont rarement s’adapter à celles de votre pièce ? Il sera donc indispensable d’apprendre la découpe du carrelage. 

Découvrez le coupe carrelage, l’outil efficace vous permettant d’adapter vos projets aux dimensions spécifiques de chaque pièce de votre habitat, dont la salle de bain. 

Coupe carrelage

→ Pour les coupe-carreaux manuels 

Etape 1 : Mise en place de la découpe de carreaux 

Placez le carreau fermement contre le bord supérieur de l’outil. Soulevez la poignée et inclinez le coussinet de pression. Déplacez le carreau, de sorte que la molette de coupe soit à l’endroit précis où vous voulez couper le carreau. 

Etape 2 : Marquez le carreau de céramique 

Une fois que le carreau est bien positionné, marquez-le en déplaçant fermement la molette en carbure de bas en haut sur toute la surface du carreau. Afin d’obtenir un résultat net, entraînez-vous deux - trois fois avec des morceaux d’essai. 

Pour ne pas obtenir de bord rugueux, évitez trop de pointages car chaque pointage fissurera de plus en plus le bord de la glaçure. 

Etape 3 : Commencez la découpe 

Après avoir marqué votre support, cette étape consiste à effectuer la découpe instantanée. Pour ce faire, soulevez la poignée et laissez le coussinet de la barre de pression retomber sur le centre approximatif du carreau. 

Appliquez une pression ferme sur la poignée. Cela forcera le coussinet de pression à appliquer une pression uniforme sur les deux côtés du carreau au-dessus de la crête en métal et si elle est correctement marquée, le carreau de carrelage se cassera proprement sur votre ligne de traçage. 

→ Pour les coupe-carreaux électriques

L’utilisation d’une scie à carrelage humide peut paraître compliquée au premier abord. L’eau, l’électricité et les lames incrustée qui tournent rapidement se combinent pour faire de votre découpe de carreaux une bonne coupe professionnelle. 

Etape 1 : remplissez le bac d’eau et vérifiez, après avoir allumé la machine, que l’eau circule librement tout autour de l’extrémité du disque coupant. 

Si l’eau ne coule pas, vous risquez d’endommager la lame, de casser les carreaux ou encore de vous blesser. L’eau permet de maintenir la lame et le carreau “au frais” tout en empêchant les particules de voler. 

Etape 2 : poussez le carreau vers la lame. Lorsque vous utilisez ce genre de scie, la tête de lame rotative reste immobile. C’est le plateau de travail coulissant qui se déplace vers la lame. 

Poussez le matériau lentement en direction du disque, la lame de ce dernier devrait facilement couper à travers le carreau. 

Mesure de sécurité importante : maintenez vos mains en dehors de la ligne de découpe. 

Vérifiez bien durant la découpe : 

  • Que la lame tourne à pleine vitesse

  • Que le carreau glisse continuellement vers et dans la lame en rotation

  • Que l’eau coule copieusement autour de la lame et de la zone de coupe 

  • Qu’aucune particule ne vole en dehors de la zone de découpe

Têtes thermostatiques

Tête thermostatique

Afin de réduire votre consommation d’énergie et vos coûts de chauffage, optez pour les têtes thermostatiques programmables. Cet objet révolutionnaire contrôlera la température de vos pièces en prenant en compte les apports naturels de chaleur et limitera ainsi les frais de chauffage. 

Avant de choisir votre modèle, il faut tout d’abord distinguer quelle vanne sera raccordée au radiateur avec la tête thermostatique. C’est l’un des nombreux facteurs dont dépend le choix de la tête. 

 

Parmi les radiateurs de chauffage central, on y trouve :

  • Des radiateurs à montage latéral - souvent dépourvus de vannes, ils doivent être achetés avec une tête thermostatique.

  • Des réchauffeurs inférieurs - comportant une vanne sur laquelle la tête doit être montée directement. 

  • Des radiateurs avec raccordement inférieur - ne disposent pas de vanne, la régulation du débit du fluide caloporteur s’effectue grâce à la vanne inférieure installée 3 en 1.

Les têtes thermostatiques conviennent aux radiateurs dans toutes les pièces : salon, chambre à coucher, salle de bain, ainsi que dans le contrôle du chauffage au sol. 

Voici comment installer une tête thermostatique programmable en 3 étapes : 

  • Dévissez l’ancienne tête

  • Alimenter la tête thermostatique programmable fonctionnant à piles 

  • Raccordez la tête programmable au corps et serrez-là avec une clé 

Afin de programmer votre tête thermostatique, référez-vous à la notice d'utilisation. 

Tête thermostatique