Conseils

 

Appareils de mesure de l’électrosmog : détection et réduction de la pollution électromagnétique

Le rayonnement électromagnétique est omniprésent dans notre vie quotidienne. Les appareils électroménagers, les réseaux mobiles et les radars sont des sources de rayonnement très importantes. L'intensité du rayonnement peut être mesurée par les appareils de mesure du smog électrique. Découvrez ci-après les différents types d’appareils et les éléments à prendre en compte lors de l'achat.

  • Qu'est-ce que l'électrosmog ?

  • Quels sont les appareils de mesure de l’électrosmog ?

  • Types d'appareils de mesure de l'électrosmog

  • Conseil pratique : effectuez plusieurs mesures

  • Critères d'achat pour les appareils de mesure de l’électrosmog
  • FAQ - Questions fréquemment posées sur ces appareils de mesure

 

Qu'est-ce que l'électrosmog ?

Le terme « électrosmog » désigne, dans la langue courante, la somme des charges résultant du rayonnement électromagnétique. L’électrosmog doit être distingué du smog classique, car ce dernier est une pollution de l'air causée par les émissions (fumée de cheminée ou gaz d'échappement émis par les voitures et l'industrie par exemple). Le smog (formé à partir des mots anglais « smoke » (fumée) et de « fog » (brouillard)) se concentre dans les grandes villes et est parfois visible à l’œil nu, sous la forme d’une couche de brume ; le smog électrique, à l’inverse, est invisible.

Plus précisément, l’électrosmog est constitué des champs magnétiques, électriques et électromagnétiques dans les zones à basse fréquence ou à haute fréquence. Dans les zones à basse fréquence, les champs électriques et magnétiques se forment séparément et alternativement. Dans les zones à haute fréquence, les aspects électriques et magnétiques sont liés, c'est pourquoi on parle généralement de champs ou d’ondes électromagnétiques.

Les champs électromagnétiques ne sont pas un phénomène technique, ils ont une origine naturelle. Pensez par exemple au champ magnétique naturel de la terre. Le cerveau humain génère également des champs électriques et magnétiques et fonctionne à une fréquence de 13 à 30 Hz. Les champs électromagnétiques de ce type sont très faibles et ne provoquent pas de smog électrique. On entend par « électrosmog » l'ensemble des influences électromagnétiques qui ont augmenté considérablement au cours des dernières décennies, en termes d'intensité et de portée, en raison des progrès technologiques. Le rayonnement thermique et le rayonnement ionisant n’en font pas partie.

Appareil de mesure à basse fréquence
 

Quels sont les appareils de mesure de l’électrosmog ?

Il existe des appareils permettant de détecter une charge de pollution électromagnétique. Il s'agit de détecteurs de rayonnement qui permettent de mesurer les longueurs d'onde dans les zones haute fréquence et basse fréquence. Ils constituent un élément important de la technique de mesure et servent d'une part à comparer les valeurs limites et d'autre part à détecter les sources de rayonnement telles que les stations téléphoniques, les lignes de téléphone portable, le rayonnement micro-ondes et autres.

Certains appareils font la distinction entre différentes sources de pollution tels que les téléphones portables, DECT, WiFi ou radar, et offrent une vue d'ensemble détaillée de l'exposition réelle aux rayonnements dans l'environnement. Comme les compteurs Geiger et d'autres appareils de mesure de la contamination, les appareils de mesure de l’électrosmog font partie de l’équipement de base  des techniciens de mesure dans le domaine de la biologie de la construction. Ils sont principalement utilisés dans le domaine professionnel de la métrologie et nécessitent une expertise technique pour le traitement et l'évaluation des données. Mais il existe également des appareils de mesure adaptés aux amateurs, qui sont plus faciles à manipuler, par exemple des appareils de mesure pour la détection des rayonnements micro-ondes.

 

Types d'appareils de mesure de l'électrosmog 

Choisissez un appareil à haute fréquence ou à faible fréquence en fonction de la plage de fréquence dans laquelle vous souhaitez effectuer la mesure.

Les appareils de mesure des rayonnements à basse fréquence mesurent les rayonnements électromagnétiques dans la plage de basse fréquence, y compris les infrasons et les ultrasons. Dans le spectre électromagnétique, la gamme basse fréquence se situe entre 3 Hz et 30 kHzLes lignes électriques et les appareils ménagers sont généralement situés dans la plage des rayonnements à basse fréquence.

Les appareils de mesure des rayonnements à haute fréquence mesurent les champs électromagnétiques dans la plage de haute fréquence, c’est-à-dire supérieure à 30 kHz. Les hautes fréquences sont utilisées dans le domaine de la technologie sans fil moderne. La plupart des moyens de communication pour la transmission sans fil tels que la radio, la téléphonie mobile, le Wi-Fi et la technologie Bluetooth fonctionnent dans la plage haute fréquence.

Appareil de mesure de la fréquence élevée
 

Conseil pratique : effectuez plusieurs mesures

L'intensité du signal émis par un appareil de mesure de l’électrosmog peut être influencée par différents facteurs. Il est donc recommandé d'effectuer plusieurs mesures à différents moments de la journée et de les répéter régulièrement pour obtenir une vue d'ensemble. Il convient également de prendre en compte les rayonnements parasites et le fait que les murs et les sols peuvent aussi être chargés suite à la présence d’appareils électriques.

 

Critères d'achat pour les appareils de mesure de l'électrosmog

Lors de l'achat d'un appareil de mesure du smog électrique, il convient d'abord de déterminer dans quelle plage de fréquence la mesure doit être effectuée. En fonction de la plage d'utilisation, choisissez un appareil pour la basse fréquence ou la haute fréquence. Les utilisateurs souhaitant mesurer dans les deux domaines peuvent s’orienter vers des sets combinés : ils comprennent des appareils de mesure de smog électriques pour les deux gammes de fréquences et de nombreux accessoires.

La facilité d'utilisation est également un critère important, en particulier pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec la manipulation de ces appareils. Les indicateurs optiques et les signaux sonores tels que les codes de couleur et les bips sonores confirment les valeurs mesurées et facilitent l'évaluation. Des fonctions supplémentaires comme l'effet compteur Geiger sont pratiques pour identifier les zones présentant une pollution électromagnétique élevée.

Pour obtenir des valeurs de mesure fiables, il faut une précision de mesure élevée. Il n’est pas nécessaire d’avoir une sensibilité aussi élevée sur les appareils de mesure à usage domestique que sur les appareils destinés à une utilisation professionnelle. Il faut toujours tenir compte de l'objectif d'utilisation. Toutefois, les appareils de mesure du smog électrique doivent être capables de mesurer une densité de rayonnement minimale de 10 µW/m². Il s'agit d'une valeur de référence en baubiologie pour les zones de sommeil selon le standard de la technique de mesure en baubiologie SBM-2015. Les ondes électromagnétiques (= haute fréquence) avec une densité de rayonnement de 100 à 500µ W/m² sont considérées comme élevées ; il convient alors de prendre des mesures pour réduire ce rayonnement. Pour les champs magnétiques alternatifs (= basse fréquence), il est nécessaire de prendre des mesures de réduction de la densité de flux lorsque celle-ci atteint 100 à 500 nT.

Enfin, les prérequis techniques et le type d'alimentation électrique de l’appareil doivent être vérifiés à l'avance et doivent correspondre à l’utilisation prévue.

Une mesure précise est une condition préalable pour des résultats de mesure fiables, qui sont à leur tour la base d'une évaluation exacte de la situation de charge. De nombreux appareils permettent de réaliser des mesures à long terme et d'effectuer des évaluations directement sur place à l'aide d'un logiciel supplémentaire.

 

FAQ : questions les plus fréquentes sur les appareils de mesure de l'électrosmog

 

Les appareils de mesure du smog électrique peuvent-ils également être utilisés par des non-professionnels ?

L’utilisation d’appareils de mesure de l’électrosmog nécessite quelques compétences de base, en particulier la connaissance des unités de valeurs de référence utilisées en baubiologie telles que la densité du flux, la densité de rayonnement ou l'intensité du champ. Les appareils simples, tels que les appareils de mesure du rayonnement à micro-ondes, peuvent être utilisés par des non-professionnels.


Quelle est la différence entre les champs électriques et magnétiques ?

Les champs électriques entourent tous les corps portant une charge électrique, par exemple les conducteurs sous tension. Si un appareil est raccordé au réseau électrique via une prise de courant, un champ électrique est créé, même si l'appareil n'est pas allumé. Les champs magnétiques sont générés lorsque l'appareil est mis en marche et que le courant commence donc à circuler. Ils se forment lorsque la puissance électrique est réellement consommée. Comme ils peuvent pénétrer dans les matériaux de construction et les murs, il est plus difficile d’établir un blindage contre les champs magnétiques que contre les champs électriques. Les champs magnétiques et électriques ont cependant un point commun : ils sont plus faibles à mesure que la distance par rapport à l'origine du champ augmente.

Ce site Web utilise des cookies.
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Tout refuser
Tout accepter